Page d'accueil La démarche de Patrick Wecksteen et de Gérard Machot
 
Regards croisés

un modèle : Irène
deux photographes : Gérard et Patrick


Chacun nous dévoile sa démarche par l'exemple, lors d'une séance commune...

GERARD MACHOT

Dans la démarche initiée avec Photramod, il va sans dire, que c'est toujours le modèle qui est privilégié. La prise de vue que j'effectue enregistre alors ce que le modèle, "donne a voir" (expressions, attitudes, maintien etc...). Il est donc relativement rare que j'effectue des prises de vue, pour mon plaisir ou pour mon seul intérêt. Lors de ma venue a Paris, mon ami Patrick m'a permis de profiter de son studio, et nous avons ainsi réalisé avec deux de ses modèles Irène et Laurence une séance, dans une ambiance débridée et sympathique.





S'il s'agit ici de photo de nu, ce n'est pas pour moi une nécessité absolue et loin d'être systématique. Cependant le contrôle de l'évolution d'une certaine maîtrise de son corps se fait plus aisément sans autre artfice que la nudité. Les photos que j'ai réalisées d'Irène, bien que sortant de mon cadre habituel de travail, m'ont permises de mettre en relief la plasticité de son corps, en dégageant ce qui est prépondérant dans ma manière de voir, une recherche "brute"(les images n'étant pas retouchées) des lignes, des volumes du corps dans un esthétisme proche de l'académisme que l'on retrouve en sculpture ou en peinture. J'ai également recherché dans une mise en scène très dépouillée, la force donnée a l'image par les attitudes d'Irène ou son corps sculptural trouvait a mes yeux tout son intérêt. Dans ce cas la photo témoigne.
PATRICK WECKSTEEN

Spécialiste du nu artistique, l'originalité de ma démarche en est précisément l'exercice exclusif. La femme que je photographie est donc nue ou au plus peu vêtue. Le temps de la prise de vue, elle devient pour moi un volume que je vais mettre en scène pour donner la meilleure image d'elle-même. Ses expressions ne seront généralement gérées que dans un second temps à la fin de la séance qui peut durer 4 h.  A ce moment là elle sera désinhibée, libérée du carcan social et elle est "elle" tout simplement.

voir la galerie complète



Mes séances sont inter-actives, à savoir que je partage avec mon "modèle" d'un jour ou cliente,  les résultats obtenus au fur et à mesure de la prise de vue. Cela permet ainsi de corriger les attitudes, quitte à supprimer sur le champs les images non satisfaisantes, tout en démontrant ce qu'il faut faire. C'est l'effet photo-thérapie. En conséquence la personne sera guidée pas à pas tout au long de la séance pour en sublimer sa beauté. Point n'est besoin de recourir à la retouche au-delà du minimum (petits boutons, etc...) et c'est la gestion dans l'espace du corps, de la lumière et de l'angle  de prise de vue qui me permet d'obtenir "la" belle photo qui immortalisera ce bon moment. Le noir et blanc ou la couleur sera utilisé indifféremment en fonction de ma recherche artistique personnelle ou de la demande de la cliente.